Société Normande
des Carrières Baudouin4 carrières en normandie

L’activité de la carrière et destination des matériaux


Les entreprises locales industrielles, les entreprises de TP, maçonneries, paysagistes & cie, les particuliers...

Historique


Appartenant à monsieur Trovero, la carrière est ouverte au XIXe siècle pour extraire le grès quartzeux gris bleuté. Elle fournit alors la voie de chemin de fer Lison-Lamballe. Elle est également fortement exploitée après la Seconde Guerre mondiale pour la reconstruction des communes manchoises meurtries.
Relancée en 1970, la carrière est exploitée à partir de 3 par un groupement d’entreprise la société GAYAM et Colas, et depuis le 1er janvier 2018, elle appartient en totalité à la société Colas, les terrains eux, restent propriété de monsieur Trovero.

La géologie du site de la carrière du Fût


La carrière de granulats du Fût se situe sur la commune de Cametours, à environ 1,8 km au Nord-Ouest du bourg, au Sud de la RD 972 "Coutances-Saint-Lô" et en rive droite du ruisseau du Vau de Poterie, affluent du ruisseau de la Jusselière.
D'un point de vue géologique (fig. 1) la carrière est implantée dans les formations schisto-gréseuses du Briovérien du centre Manche, à l'extrémité septentrionale du massif armoricain. La carrière exploite essentiellement des formations de grèsgrauwackeux silteux.
D'un point de vue général, la carrière du Fût s'étend dans les formations métasédimentaires de la formation précambrienne de Granville (Briovérien supérieur).
Les faciès sont représentés par des faciès de flysch briovérien caractérisé par une alternance turbiditique de grauwackes, grès et siltites, dont certains bancs comportent des galets de boue, mis en place lors du remplissage dans un environnement d'arc insulaire au Briovérien supérieur.
La minéralogie de ces grauwackes (grès immatures) est essentiellement composée d'éléments lithiques (petits fragments de roches provenant de l'érosion des roches du Briovérien) millimétriques à pluri millimétriques d'origine volcanique, volcanosédimentaires ou microquartzitique, du quartz et du feldspath dans une matrice phylliteuse métamorphisée en illite et chlorite ; les grauwackes passent progressivement à des grès de plus en plus fins puis à des siltites finement rubanées, voire même des argilites. Il s'agit donc à l'origine d'une série sédimentaire relativement hétérogène formée de séquences de plus en plus fines en alternance. En simplifiant, les faciès passent de grès immatures à des schistes fins au débit parfois sub-ardoisier, en raison de la déformation qui les affectent.
Les formations précambriennes, dont les grès et schistes briovériens, sont structurées durant l'orogénèse cadomienne puis hercynienne polyphasée qui se manifeste par :

Aucun filon de ce type n'est signalé ni observé sur le secteur de Cametours.

Arrêté préfectoral


Le dernier arrêté en vigueur est l’arrêté préfectoral n° 12-135 du 9 aout 2012. Cet arrêté à une validité de 30ans pour une production annuelle maximale de 320 000 tonnes par ans.
Mentions Légales - © 2019-2020 Réalisation AdnPix
Back to Top